Les technologies numériques dans la protection des cultures

Les technologies numériques permettent de mieux définir comment appliquer le bon type de mesure phytosanitaire au bon moment et au bon endroit.

Systèmes de sarclage basés sur des capteurs

La méthode de binage idéale présente une qualité de travail élevée tout en offrant un rendement élevé et peut être réalisée par une seule personne, qui est déchargée de la commande de la bineuse grâce à la technique. Cela réduit les coûts de main-d'œuvre ainsi que l'utilisation d'herbicides. A l'avenir, de plus en plus de robots autonomes seront mis sur le marché pour le désherbage mécanique.

Contrôle du débit basé sur des satellites et des capteurs

Par Section Control, on entend l'application exacte de produits phytosanitaires, d'engrais, mais aussi le semis et la plantation exacts au moyen d'un contrôle dynamique du débit. Cela permet d'éviter les défauts et les chevauchements sur des surfaces partielles, en particulier sur les surfaces en forme de coin et les surfaces fuyantes ainsi que sur les bords, les limites de champ et le long des surfaces avec des contraintes d'espacement.

Systèmes mondiaux de navigation par satellite

Les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) constituent la base de la localisation et de la navigation des véhicules et des équipements agricoles. Les indications de vitesse, de direction et de position exacte fournies par le GNSS jouent un rôle central dans l'agriculture de précision. Pour l'utilisation dans l'agriculture, il faut parfois des signaux de correction complémentaires et payants.

Systèmes de conduite en parallèle

Les systèmes de conduite parallèle conviennent à de nombreux travaux sur véhicule dans les domaines du travail du sol, du semis, du contrôle des mauvaises herbes, de la protection phytosanitaire, de la fertilisation et de la récolte des cultures en surface et en ligne. Ils entraînent une plus grande précision de direction, soulagent le conducteur et simplifient l'exécution des travaux d'entretien.

Introduction et aperçu des technologies numériques dans la production végétale

Lorsque l'on parle de numérisation dans l'agriculture, le mot "agriculture de précision" vient immédiatement à l'esprit. L'agriculture de précision, au sens actuel du terme, repose sur l'utilisation des technologies agricoles les plus modernes dans le but d'optimiser la production végétale et animale. Elles doivent également pouvoir faciliter la gestion de l'exploitation et permettre l'utilisation efficace des ressources.

Gestion intra-parcellaire spécifique

Dans le cas d'une gestion spécifique à une partie de la parcelle, certaines zones d'une parcelle sont gérées individuellement en fonction des conditions spécifiques du site. Les différences de localisation peuvent être déterminées à l'aide de capteurs. Cela permet d'utiliser plus efficacement les intrants tels que le diesel (travail du sol), les engrais, les produits phytosanitaires et les semences, car chaque zone de parcelle est gérée en fonction de la nature de son sol, de ses réserves en nutriments et de son potentiel de rendement.

Systèmes de gestion et d’information agricoles (FMIS) dans la protection des cultures

Au cours des dernières années, de nombreux fournisseurs ont développé des logiciels adaptés à l'agriculture. Ils doivent faciliter la documentation quotidienne des activités nécessaires notamment à la gestion de l'exploitation et à la documentation PER. Ces programmes destinés à la production végétale et à l'élevage, à l'origine simples outils d'enregistrement, évoluent de plus en plus vers des systèmes de gestion et d'information agricole (FMIS) doté de nombreuses fonctionnalités.

Transmission numérique de données normalisée ISOBUS dans les machines agricoles

L'échange des données est au coeur de l'agriculture numérique. Pour les applications de machines dans la production végétale, il existe une interface spéciale: l'ISOBUS. Il s'agit d'une interface standardisée pour la transmission de données et d'énergie électrique entre les tracteurs, les machines agricoles, les appareils externes tels que les récepteurs satellites et l'infrastructure pour le traitement ultérieur des données.

Arboriculture haute tige – Utilisation de pulvérisateurs à longue portée

Avec le plan d'action pour la réduction des risques et l'utilisation durable des produits phytosanitaires (PA PPh) de 2017, le Conseil fédéral a décidé que sur une période de 10 ans, les risques liés aux PPh devaient être réduits de moitié et que l'utilisation des PPh devait devenir plus durable. Parmi de nombreuses autres mesures, cette fiche thématique contribue également à cet objectif.