Thèmes
Non classifié(e) Portail sur l'économie alpestre

Prévention des accidents à l’alpage

Il existe de nombreuses causes d'accident sur l'alpage. Elles peuvent concerner aussi bien les personnes que les animaux estivés. Différentes check-lists et guides pour la prévention des accidents sur l'alpage sont présentés ici. Si un animal de rente est déjà accidenté, il peut, sous certaines conditions, être transporté par hélicoptère avec le service de transport d'animaux de la Rega. Les conditions générales du transport d'animaux sont décrites ici.

Table des matières

This entry is part 7 of 7 in the series Exploitation d'estivage et personnel d'alpage

Pour les personnes

Les accidents les plus fréquents sur l’alpage se produisent lors de la manipulation des vaches mères, lors de trajets sur la route, dans la fromagerie avec des produits chimiques, avec des barattes non protégées, des sols glissants, des chaussures inadaptées et des véhicules hors d’usage. Des accidents peuvent également arriver à des personnes étrangères à l’alpage (randonneur-euse-s, touristes), par exemple à cause de clôtures mal visibles à travers des chemins ou des sentiers de randonnée.

En principe, les détenteur-trice-s des animaux sont responsables des dommages causés par leurs animaux, à moins qu’il ne soit prouvé qu’elles ont fait preuve de la diligence requise pour la garde et la surveillance des animaux (art. 56 du droit des obligations). Cela signifie que les détenteur-trice-s de bétail et de chiens de protection doivent procéder à une analyse des risques avec planification et mise en œuvre des mesures correspondantes dès que des chemins de randonnée traversent leur pâturage.

Check-lists et guides du SPAA

Le Service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA) propose des check-lists sur le bétail et la protection des troupeaux dans les zones de randonnée ainsi que des panneaux d’avertissement et de sensibilisation.

En collaboration avec Vache mère Suisse, il a élaboré le guide de prévention des accidents “Bovins dans les zones de pâturages et de randonnée”.

La SPAA propose en outre des conseils spécifiques aux alpages dans le domaine de la prévention des accidents lors de la transformation du lait et des cours sur le thème de la gestion du personnel et des conflits.

Système de prévention “agriTOP”

Pour que les directives de prévention des accidents du travail (directive CFST n° 6508) de la loi sur l’assurance-accidents puissent être respectées, le SPAA a développé le système de prévention “agriTOP”, qui peut également être appliqué à une exploitation d’alpage. Chaque exploitation d’alpage avec des employé-e-s désigne une personne qui se forme dans un cours d’une journée pour devenir responsable de la sécurité. Cette personne doit vérifier les risques d’accident sur l’exploitation d’alpage, les documenter de manière spécifique à l’alpage et instruire le personnel. Tous les trois ans, cette personne suit une formation continue auprès d’agriTOP.

Si une exploitation d’alpage ne prend aucune mesure de sécurité, l’assurance-accidents pourrait refuser de payer et rejeter le cas sur l’assurance responsabilité civile du responsable de l’accident.

Pour les animaux

Assurance du bétail

Selon l’assurance, l’alpage est inclus dans l’assurance de base ou il existe une assurance alpage supplémentaire qui permet d’assurer les animaux contre les maladies et les accidents sur l’alpage (foudre, chutes de pierres, avalanches, hautes eaux et pression de la neige). La mort et les frais de traitement en cas d’accident sont ainsi indemnisés. Les frais occasionnés par une intervention de la Rega doivent être assurés séparément.

Contrôlez les couvertures d’assurance avant la montée à l’alpage et adaptez-les si nécessaire.

Transport d’animaux de la Rega

058 654 39 40 est le numéro de téléphone spécial de la Rega pour les transports aériens pour paysans de montagne. Dans le cadre de l’aide aux paysans de montagne, la Rega transporte les animaux blessés, malades, égarés ou morts depuis les terrains impraticables jusqu’à l’endroit le plus proche accessible en véhicule. Pour cela, il faut que les propriétaires des animaux soient des personnes physiques et donateur-trice-s individuel-le-s de la Rega (40 francs par an). Pour les communautés d’exploitation, chaque propriétaire d’animaux doit conclure une affiliation.

Attention : ce sont les propriétaires d’animaux qui doivent conclure l’affiliation, pas les exploitant-e-s d’alpage !

En cas d’urgence, l’Aide Suisse aux Montagnards offre un soutien financier. Les transports de cadavres d’animaux doivent être pris en charge par la commune de l’alpage concerné.

Concernant les transports d’animaux, la fiche d’information de la Rega “Transports aériens pour l’agriculture de montagne” contient toutes les informations nécessaires et peut être affichée dans le chalet d’alpage.

Indications nécessaires pour transport en hélicoptère d’un animal

Lors du transport en hélicoptère d’un animal, les indications suivantes sont nécessaires pour la Rega :

propriétaire des animaux : nom, adresse, assurance de choses, numéro de donateur-trice Rega, marque auriculaire BDTA de l’animal

personne(s) de contact : responsable d’alpage, berger-e

lieu de prise en charge de la personne de référence ou du cadavre de l’animal : terrain communal, nom de l’alpage, point culminant avec coordonnées1, nature du terrain, obstacles (lignes à haute tension, téléphériques, etc.), conditions météorologiques

1 Avec l’application “Rega-App” et un signal GPS, les coordonnées peuvent directement être lues et envoyées au moyen d’un smartphone.

Impressum

Photo de couverture : PxHere

Series Navigation← Assurances